monprofsvt@gmail.com

P3B TPTD2 : Les neurones du réflexe myotatique

mercredi 9 mars 2016 par Nico ANDRIEUX

Objectifs de la séance :

  • Observer et comparer des lames histologiques de fibre et de nerf.
  • Observer des lames histologiques pour comprendre l’organisation de la moelle épinière.
  • Recenser, extraire et exploiter des informations, afin de caractériser le fonctionnement d’une synapse chimique.

Le cours en vidéo et en format .pdf

PDF - 812.7 ko

But

Localiser et identifier les neurones impliqués dans l’arc réflexe.

Production :

Le schéma structural de l’arc réflexe proposé doit devenir fonctionnel, il permettra de comprendre le fonctionnement de l’arc réflexe.

Document 1 : expérience de Magendie.

« Depuis longtemps, je désirais faire une expérience dans laquelle je couperais sur un animal les racines postérieures des nerfs qui naissent de la moelle épinière. (…) je crus d’abord le membre correspondant aux nerfs coupés entièrement paralysé ; il était insensible aux piqûres et aux pressions les plus fortes ; il me paraissait immobile, mais (…) à ma grande surprise, je le vis se mouvoir d’une manière très apparente, bien que la sensibilité y fût toujours tout à fait éteinte. (…) Il se présentait naturellement à l’esprit de couper les racines antérieures en laissant intactes les postérieures. (…) Comme dans les expériences précédentes, je ne fis la section que d’un seul côté, afin d’avoir un terme de comparaison. (…) le membre était complètement immobile et flasque tandis qu’il conservait une sensibilité non équivoque. »

(Journal de physiologie expérimentale et de pathologie, F.Magendie, 1822, vol.2.)

JPEG - 40.5 ko

Document 2 : Les expériences de dégénérescence wallérienne :

Expériences historiques ont été réalisées par Augustus Desiré WALLER en 1850.

Lorsque le corps cellulaire d’un neurone est détruit, la fibre nerveuse dégénère totalement. Lorsque la fibre nerveuse est sectionnée, la partie distale, c’est à dire la partie qui est séparée du corps cellulaire, dégénère. C’est le phénomène de la dégénérescence wallérienne. Par contre la partie proximale, c’est à dire celle qui est restée en rapport avec le corps cellulaire, peut régénérer.

JPEG - 23.4 ko

Document 4 : expérience sur les synapses.

On étire de plus en plus fortement un fuseau neuromusculaire et on enregistre les effets au niveau de la fibre nerveuse sensorielle correspondante (enregistrement A) et du corps cellulaire du motoneurone (enregistrement B). Les tracés montrent la différence de potentiel qui existe entre la microélectrode intracellulaire et une électrode de référence extracellulaire. A chaque enregistrement correspondant une électronographie de l’état de la synapse désignée par la lettre S.

JPEG - 75 ko

Ce qu’il faut connaitre :

  • Les éléments de l’arc-réflexe : stimulus, récepteur, neurone sensoriel, centre nerveux, neurone moteur, effecteur (fibre musculaire).
  • Les caractéristiques structurales et fonctionnelles du neurone (corps cellulaire, dendrite, axone, potentiels de repos et d’action).
  • La synapse chimique (bouton synaptique, neuromédiateur - acétylcholine, exocytose,fente synaptique, récepteur post-synaptique, potentiel d’action musculaire).
  • Le codage électrique en fréquence, codage chimique en concentration.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1247 / 142424

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Terminale S  Suivre la vie du site Thème 3 : Corps humain et santé  Suivre la vie du site Thème 3B : Neurone et fibre musculaire : la communication  Suivre la vie du site CHAPITRE 1 :Le réflexe myotatique, un exemple de (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.5 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 0